Allonger les distances

Depuis quelques saisons, j'accompagne "Chaussette Légère" dans son projet de Paris-Brest-Paris prévu en 2023. Ce gaillard, rompu à l'effort de longue durée a déjà enquillé quelques beaux parcours en autonomie. Nous avons en 2020, réalisé une belle "transhumance" sur 9 jours dont je vous parlerai un peu plus tard.

Passer la barre des 100 km, puis 200, 300, 600 se travaille. Mais c'est pas moi qui vais vous dire comment car j'ai comme limite physique les 300 km. Cela dit, le cerveau joue un rôle essentiel dans la quête du kilomètre. J'ai appris à ne pas avoir en tête, ni la distance, ni le temps à passer couché sur mon vélo. Cependant, une préparation s'impose avant de partir.

Il faut d'abord être sûr de son matériel: une bonne vérification s'impose sur les pneumatiques, l'état des roues, l'usure de la chaîne, de la direction, le réglage de sa position. Il faut aussi prévoir un bon éclairage car passé les 250 km vous oblige à partir à l'aurore. Vous allez passer plus de 10 heures sur le vélo pour un itinéraire de 230 km relativement facile. Prévoyez de quoi vous alimenter, de l'eau, beaucoup d'eau...et quelques euros pour le boulanger et le café! n'oubliez pas votre téléphone et tracez votre parcours sur un GPS. Un conseil, ne partez pas la fleur au fusil et roulez avant sur des distances plus modestes. Dites-vous que si vous arrivez à faire tranquillement 70 km, vous pouvez faire 100 km la prochaine fois que vous montez sur le vélo. Allez-y progressivement, ne brûlez pas les étapes et surtout roulez tranquille en endurance....Ensuite, vous serez libre comme l'air et plus rien ne pourra vous arriver!






8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La signalisation des pistes cyclables

Dans notre pays, et particulièrement dans notre département, les pistes cyclables se sont développées? Avec elles, un bon nombre de nouveaux panneaux de signalisation sont apparus. Mais les connaissez